Accueil > Thématiques > Optique et informatique

Optique et informatique

Instrumentation, systèmes hybrides, réalité augmentée

Optique et informatique, senseurs pour l’environnement, capteurs intelligents

coordinateur: X. Granier

collaborateurs: J. Augereau, R. Pacanowski et J. Rolland

L’axe instrumentation, systèmes hybrides, réalité augmentée aborde, en collaboration étroite avec le LaBRI - Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique, de nouveaux concepts en termes de réalité virtuelle, de capteurs intelligents et de systèmes de restitution optique. Les expérimentations optiques produisent des masses de données gigantesques, et les aspects interaction 3D avec les objets nécessitent de définir de nouvelles interfaces réellement exploitables par les physiciens. Les images de synthèse sont aujourd’hui calculées à l’aide de [morceaux de] lois optiques très basiques et il est nécessaire d’étudier de nouveaux algorithmes de synthèse produisant une plus grande qualité des phénomènes simulés tout en conservant un temps de calcul compatible avec les contraintes temps réel des applications de réalité virtuelle. L’interactivité et l’immersion sont aussi fondamentales. Elles dépendent en grande partie de la qualité et de la diversité des données que l’on peut acquérir du monde réel et que l’on sait restituer aux sens de l’utilisateur (quelque soit le type de récepteur). Les capteurs sont utilisés pour acquérir des données qui sont ensuite traitées et combinées pour positionner, traquer, identifier, reconstruire en 3D l’utilisateur ou des éléments de son environnement. L’optique peut apporter des solutions encore peu ou pas encore exploitées pour des capteurs d’interaction, par exemple des caméras capables d’acquérir une information de profondeur, des gyroscopes et accéléromètres plus précis, des systèmes de positionnement 3D, des capteurs d’activité neuronale. La capacité d’affichage ou de projection est cruciale pour immerger l’utilisateur dans un espace synthétique ou augmenter le réel de données numériques. La réalité virtuelle repose classiquement sur des environnements procédant par affichage/projection stéréoscopique sur des grandes surfaces fixes ou des périphériques portés devant les yeux tels que des visiocasques.

Publications

*